Temps du jeûne: se tourner vers ses émotions

Mis à jour : avr. 4

Le jeûne se prépare pour se vivre intensément. La période de jeûne doit permettre de prendre un temps pour soi, pour regarder ses propres désordres physiologiques et émotionnels. C’est le moment de chercher des réponses à cette fatigue chronique qui nous ralentie et qu’on se s’explique pas, ces moments dépressifs ou d’angoisse passagère, en lien avec aucun événement du moment, et pourtant c’est là! Parfois nous ressentons des émotions « lourdes » et la réponse est à l’intérieur de notre tube digestif.


Savez vous que votre flore intestinale est responsable en partie de vos émotions, de votre fatigue, de vos angoisses. Vos « hôtes », les bactéries, sont 100 fois plus nombreuses que la totalité de vos cellules. 99% de la population microbienne est dans votre intestin, certaines deviennent « mauvaises », car elles prolifèrent et empêchent le développement des « bonnes » bactéries utiles pour notre microbiote intestinal. Ces bactéries divisées en 5 souches et plusieurs familles possèdent 150 fois de gènes que les êtres humains.


Une population à ne pas occulter.


Par exemple la levure candida albican prolifèrent trop facilement quand elle est nourrie de sucres. Elle est capable de vous inciter à en consommer d’avantage, ceci grâce à une communication par le nerf vague qui relie intestin et cerveau. La majeure partie de nos neurotransmetteurs sont produits à l’intérieur de notre intestin (appelé cerveau entérique) et facilitent la communication avec notre système nerveux central (cerveau) via notre nerf vague.

Notre système nerveux entérique compte 500 millions de neurones qui assurent la digestion, l’entretien du colon, sa motricité, sécrètent des substances appelées neurotransmetteurs comme la sérotonine (hormone du bonheur) la dopamine, l’acétylcholine, …

Le jeûne est un moyen de rééquilibrer les flores intestinale, buccale et vaginale, car notre corps à cette intelligence de l’équilibre appelé « homéostasie ».Il a besoin d’énergie et utilisera celle libérée par la digestion (80% de notre énergie est mobilisée par notre système digestif).




2 vues
  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube
  • Instagram