La santé de l'intestin

Connaissez-vous le microbiote intestinal ? Vaguement entendu parlé ? Vous êtes nombreux à venir me consulter pour des douleurs, des gènes en lien avec votre ventre et votre digestion. L’intestin est un organe bien trop souvent délaissé alors qu’il est le siège de votre immunité, de vos humeurs, de votre santé. Votre flore intestinale est composée de plus de 100 milliards d’individus, soit 2kg tout de même, parmi des champignons, des bactéries, des levures et des virus. Cette population œuvre sans votre contrôle (ou presque) quoique parfois, c’est elle qui vous contrôle. Waouh ! Mais comment est-ce possible ? alors que vous croyez gérer, contrôler, vous ignorer que certains individus minuscules vous sabotent, à votre insu !


Ces « hôtes » que vous hébergez gratuitement dans votre ventre, travaillent pour vous H24 : -Ils finissent de dégrader les aliments que vous n’avez pas pris le temps de mastiquer, ou qui n’ont pas reçu la quantité d’enzymes nécessaire de la part de votre estomac, votre pancréas, votre foie. Donc ils font le « boulot en retard » pour permettre à vos entérocytes (cellules de l’intestin grêle) de bénéficier des nutriments absorbés par vos aliments. -Ils participent aussi à la synthèse de certaines vitamines K, B1, B2, B12. -Ils contribuent à l’équilibre de votre système immunitaire (80% du SI est dans l’intestin), -Ils fournissent du carburant à vos colonocytes (cellules du colon)

Et en plus, ces ouvriers participent à votre humeur du jour ! Ah vous voyez qu’ils vous contrôlent un peu tout de même ! Ne dit-on pas : « la boule au ventre », «la peur au ventre», «se faire de la bile », « être pris aux tripes » ? Tant d’expressions qui reflètent le lien émotionnel entre ventre et cerveau. Les neurotransmetteurs comme la sérotonine, la noradrénaline, le GABA, l’acétylcholine sont des messagers chimiques qui relient une information par le nerf vague. Ces neurotransmetteurs ou hormones sont synthétisées en grande partie dans votre intestin et elles sont actrices de votre humeur.


Sérotonine : hormone dit "du bonheur" de la bonne humeur

Noradrénaline en lien avec l'attention et l'apprentissage

GABA hormone de la détente

Acétylvholine en lien avec la mémoire

Dopamine : hormone de la motivation


Ces hormones ont des précurseurs comme : -le tryptophane, acide aminé essentiel pour la fabrication de sérotonine, qui est synthétisé par votre microbiote, -la tyrosine est un autre acide aminé essentiel, pour la synthèse de noradrénaline et de dopamine. La « qualité » et l’harmonie de votre population d’individus dirige en partie vos émotions, et par conséquence vos décisions. 95% de nos décisions sont prises sur un mode inconscient.

Les maladies de l’intestin commencent lorsque votre flore intestinale, se dérègle. On parle alors de dysbiose. La dysbiose augmente la perméabilité de l’intestin grêle, et fait de votre intestin une passoire. Il se met à fuir et laisse passer des déchets, des produits toxiques, qui auraient dû être évacués par vos selles. Ces éléments « pathogènes » s’initient dans votre sang, votre lymphe et vos tissus. Tout ce petit monde, passé par-dessus la barrière va déclencher une réponse de votre système immunitaire (cette armée personnelle et privée qui gère vos défenses contre le vos ennemis), et c’est la bataille contre le Non Soi.

C’est pourquoi il ne faut pas écarter qu’une dysbiose intestinale puisse être à l’origine de nombreuses pathologies, qu’elles soient :

  • -  Digestives : constipation, diarrhées, syndrome du colon irritable, maladie de Chron, maladie Cœliaque, candidose...

  • -  Inflammatoires : arthrites, polyarthrites, spondylarthrites, maladies de la thyroïde, pancréatites, allergies, asthme

  • -  Mentales : dépression, burn-in, burn-out, bipolaire

  • -  Neurodégénératives : Alzheimer, Parkinson...

  • -  Chroniques : diabète de type 2, hypertension artérielle,

  • -  Maladies de peau : eczéma, psoriasis, rosacée, herpès

  • -  Règles douloureuses, endométriose

  • -  Obésité, stéaose hépatique etc...

Cette flore microbienne peut se déséquilibrer à cause d’une alimentation délétère, notamment pauvre en fibres, trop riche en aliments dit « acidifiants ». Les « hôtes » logés dans votre intestin produisent des déchets métaboliques liés au découpage d’aliments non digérés par les étages supérieurs de votre tube digestif : bouche, estomac, duodénum, intestin grêle. Ces déchets en surabondance peuvent entrainer des désagréments, des douleurs, des désordres qui pourraient entrainer d’autres pathologies, parfois plusieurs dizaines d’années plus tard. Malheureusement, toutes ne sont pas douloureuses, et elles se développent à votre insu. L’alimentation n’est pas la seule responsable de cette dysbiose, d’autres facteurs comme les anti-inflammatoires et l’aspirine à forte dose, les antibiotiques, un stress continuel, le tabac, les polluants environnementaux, les métaux lourds, la sédentarité, l’alcool...participeraient à la dysbiose et à la perméabilité intestinale.

La naturopathie permet de nettoyer, reconstruire et réensemencer le microbiote afin d'éliminer les pathogènes et rééquilibrer la flore. L'alimentation sera indispensable pour la maintenir en état ainsi que la gestion du stress qui est l'un des premiers facteurs d'inflammation.

24 vues
  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube
  • Instagram